L’épilation au laser 

Postulat de départ : les trois phases de vie du poil.

Le poil suit au cours de sa vie trois phases successives.image15

  • La phase de pousse dite anagène où le poil est attaché à son bulbe.
  • La phase de repos dite catagène, lors de laquelle le poil arrête de pousser et le bulbe se met au repos. Le poil commence à se détacher progressivement de son bulbe.
  • La phase de chute, dite télogène, où le poil se détache complètement de son bulbe et va tomber. Le bulbe va par la suite recommencer un cycle et se retrouver de nouveau en phase anagène.

Tous les poils se retrouvent dans des cycles qui leur sont propre et donc dans des phases différentes.

Le traitement par laser, permet de détruire les poils lorsqu’ils sont en phase Anagène.

En effet, lors de cette première phase, toute l’énergie du tir laser captée par le poil est transmise au bulbe qui est alors détruit. En revanche, en phase Catagène, il y a une déperdition d’énergie entre le poil et le bulbe, ce dernier est donc lésé, et donnera des poils plus fins et moins souvent, mais non détruit. Enfin, en phase Télogène, le poil qui reçoit l’énergie est détruit au cours de la séance mais aucune énergie du laser n’est transmise au bulbe puisqu’il n’y a plus de contact entre les deux.

(Description du principe de traitement du laser Alexandrite)

Il n’y a donc qu’une partie des poils qui est détruite à chaque séance (15 % en moyenne). La séance doit donc être répétée.

Le traitement se réalise donc en 6 à 8 séances en moyenne, selon les zones et hormis pour les zones hormono-dépendantes pour lesquelles le traitement est plus long.

L’intervalle entre deux séances doit être de 6 à 8 semaines.

Comment se déroule une séance ?

Sur la zone à traiter les poils doivent être coupés à ras (zone rasée ou utilisation d’une crème dépilatoire), pour éviter une déperdition d’énergie le long du poil.

Pendant la séance, les yeux sont protégés par le port de lunettes adaptées ou coquilles opaques pour le traitement du visage.

Par la suite

Une crème hydratante est appliquée immédiatement après le traitement. La peau ne doit pas être exposée au soleil 15 jours après la séance au risque de voir apparaître des taches brunes sur la zone traitée.

Les technologies d’aujourd’hui permettent de traiter les peaux blanches (laser Alexandrite) et les peaux noires (laser NdYag).